Qui suis-je ?

Je me présente : Alexandra Pimont, rédactrice du blog « la Rédac’ d’une Atypique ».

Alexandra Pimont

Pourquoi la Rédac’ ?

Durant 15 ans, j’ai travaillé au sein d’une compagnie d’assurances. Au fil de ces années, j’ai exercé diverses fonctions et mes responsabilités ont évolué. J’y ai connu des bons moments mais également des mauvais. En effet, des personnes m’ont déçue et l’évolution de l’entreprise ne me convenait pas. Je n’étais plus alignée avec mes valeurs et mes besoins mais c’était difficile pour moi de le reconnaître à cause des diverses injonctions de la société.

En 2016, un burn-out m’a fait prendre conscience que je n’étais vraiment plus sur le bon chemin. Il était temps que je revoie ma trajectoire.  Dans un premier temps, j’ai pris du temps pour me reconstruire car le burn out est un mal invisible. Cependant, il est bien là et il fait de gros dégâts. Quand je me suis sentie prête, j’ai réfléchi à ma reconversion professionnelle. Je souhaitais un métier qui me permette de concilier mon besoin d’indépendance et ma soif d’acquérir régulièrement de nouvelles connaissances. Et, le métier de rédactrice web freelance est apparu comme une évidence. Il répond en tout point à mes besoins. J’ai, enfin, retrouvé mon enthousiasme et ma motivation en exerçant cette activité professionnelle.

J’aurais pu choisir de monter en compétence en autodidacte. Cependant, comme je suis exigeante et aime avoir un cadre bien structuré, j’ai préféré suivre une formation. J’ai choisi celle de Valérie Sakly à savoir Devenir Rédacteur Web. Cette formation permet d’avoir les fondamentaux pour bien débuter. De plus, j’ai beaucoup apprécié l’accompagnement de Valérie. En effet, elle répond à nos questions et elle est toujours présente (même lorsque la formation est terminée). 

Pourquoi une Atypique ?

Je suis une personne atypique. J’ai mis des mots sur mes maux (sentiment de différence, hypersensibilité, cerveau qui ne s’éteint jamais, etc.) à plus de 40 ans. En effet, je suis une personne à haut potentiel. Je fais partie des 2,3 % de la population qui ont un quotient intellectuel supérieur ou égal à 130 (sur l’échelle de Weschler). Or, je ne me suis jamais trouvée très intelligente. Quel paradoxe !

Cette « découverte » m’a permis de lever des barrières. Il fallait juste que je sorte de ma zone de confort et que je me fasse dorénavant confiance.

C’est pourquoi, j’ai pris les choses en main début 2020 afin de réaliser mon petit rêve à savoir créer ma propre entreprise.

Le côté « atypique » ne s’arrête pas là. Effectivement, mon fils est, également, concerné par le haut potentiel (d’ailleurs, c’est grâce à lui que j’ai passé le test) et le moule de l’éducation nationale ne lui convenait pas. Même s’il acceptait parfaitement (trop) les codes de l’école, cela le rendait malheureux. C’est pourquoi, en novembre 2016, nous avons choisi de sortir des sentiers battus et nous avons opté pour l’Instruction en Famille (IEF). Et depuis cette date, j’accompagne mon fils dans son instruction.

Ce blog « la rédac’ d’une atypique » rédigé par Alexandra Pimont évoquera principalement :

  • la psychologie
  • l’éducation/pédagogie
  • le développement personnel/ bien-être

Toutefois, je suis d’un naturel curieux (mon cerveau bouillonnant est toujours en quête de nouvelles connaissances) donc il se peut que d’autres thématiques soient abordées.