Psychologie

Quels sont les 6 profils de l’élève à haut potentiel ?

Votre enfant est peut-être précoce c’est-à-dire que son quotient intellectuel est supérieur ou égal à 130 sur l’échelle de Wechsler. Cependant, son comportement en tant qu’élève ne correspond pas aux attentes de l’équipe éducative. En effet, il n’agit pas comme un petit génie qui a toujours le nez dans un livre. Ne vous inquiétez pas, c’est normal ! En réalité, un élève à haut potentiel reste unique. Toutefois, est-ce toujours utile de le repérer ? Pourquoi mettre en place un accompagnement ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici le détail des 6 profils¹ possibles.

 

L’élève à haut potentiel brillant

 

Ce profil se rapproche de l’enfant surdoué « très intello » tel que tout le monde imagine.

  • Il se conforme sans difficulté aux règles de l’école.
  • Il a de bons résultats scolaires.
  • Il écoute attentivement les enseignants.
  • Il répond facilement aux attentes des professeurs.
  • Il recherche souvent l’approbation de ces derniers.
  • Il peut facilement s’ennuyer.
  • Il possède une grande curiosité.
  • Il a une émotivité importante.
  • Il a une image de soi positive mais il est souvent anxieux.
  • Il est perfectionniste.
  • Il peut masquer ses sentiments et ses émotions.

Les enseignants aiment bien cet enfant car il ne pose pas de problème dans la gestion de classe.  Cependant, il est nécessaire qu’ils soient attentifs à ce dernier. En effet, la confusion avec un bon élève sans ce côté atypique est fréquente. Pourtant, son identification est primordiale pour qu’il puisse se construire correctement. Effectivement, il risque de décrocher à un moment donné car, de par ses facilités, il ne met en place aucune méthode d’apprentissage. Or, à partir du collège voire du lycée, elles sont nécessaires pour progresser. De plus, son manque d’autonomie et son manque de confiance en lui pourront lui faire défaut à l’adolescence. Il est, donc, important que les professeurs accompagnent cet élève même si à première vue, tout se déroule bien.

 

L’élève précoce autonome

 

Ce profil concerne une minorité d’enfants. Cependant, son identification s’effectue sans difficulté car il est performant dans plusieurs domaines. En effet, pour le repérer,  il vous suffit d’observer ces points.

  • Il travaille en autonomie et pour lui.
  • Il explore ses passions à fond.
  • Il a une forte confiance en lui et il défend ses convictions.
  • Il accepte l’échec et fait preuve de persévérance.
  • Il est créatif.
  • Il est souvent autodidacte.
  • Il a une grande soif d’apprendre.
  • Il est très bien intégré parmi ses pairs, pas de difficulté sociale.

Ainsi, il est perçu comme un enfant qui réussit et fait l’objet d’une certaine admiration. Il a un côté « prodige ». Toutefois, si toutes les circonstances nécessaires à son succès ne sont pas présentes, il peut basculer dans la déprime, l’aigreur ou le cynisme. Le risque, alors, est qu’il tende vers le profil provocateur surtout à l’adolescence. C’est pourquoi, lui aussi doit être accompagné afin d’identifier les freins qui pourraient se présenter à lui et de l’aider à les dépasser.

 

L’élève à haut potentiel discret

 

Du fait de sa discrétion, l’équipe éducative et ses proches peuvent passer totalement à côté de sa surdouance. Par conséquent, pour l’identifier, il faut être attentif à certaines particularités.

  • Il est peu sûr de lui.
  • Il peut nier ou minorer son talent.
  • Il a de bons résultats.
  • Il veut absolument être accepté par ses pairs.
  • Un changement brutal d’amis ou de passions peut s’effectuer en grandissant.
  • Il a une faible estime de lui.
  • Il prend peu de risques.

Les enseignants le perçoivent comme un élève qui réussit moyennement, conciliant et timide.  Ensuite, étant donné qu’il se met facilement en retrait, le risque de harcèlement est conséquent. De plus, le déni de ses capacités peut l’empêcher d’exploiter pleinement son don et donc de s’épanouir. Et cela pourra le poursuivre une fois adulte. C’est pourquoi, il faut que cet enfant soit aidé afin qu’il garde en tête ses réelles capacités et qu’il puisse se réaliser. D’ailleurs, nous retrouvons régulièrement les filles dans ce profil car elles se mettent très souvent dans une posture de sur-adaptation.

 

L’élève à haut potentiel provocateur

 

Comme il est loin du cliché des surdoués et qu’il cache bien son jeu, il est difficilement identifiable. En effet, ces caractéristiques sont régulièrement citées.

  • Il s’ennuie facilement.
  • Il est très créatif.
  • Il ne se conforme pas aux attentes des adultes.
  • Il a une pensée divergente.
  • Il a une faible estime de lui.
  • Il est impatient.
  • Il remet en cause l’autorité.
  • Il possède une grande sensibilité.
  • Il a de mauvaises méthodes de travail.
  • Il a des difficultés à rester calme.

Cet enfant pose problème en classe car il manque totalement de discipline. Du coup, il est perçu comme rebelle, insolent et irritant par ses enseignants. De plus, il met son énergie à contribution pour défendre ses convictions et les conséquences lui importent peu. Toutefois, les autres enfants l’apprécient souvent car il est divertissant. En grandissant, il risque de décrocher scolairement et de s’isoler. Avec cet enfant, les professeurs doivent être tolérants car son comportement cache une certaine souffrance par rapport à l’environnement scolaire. Mais, il est nécessaire qu’ils fassent, également, preuve de fermeté. Pour finir, il faut qu’il soit accompagné afin de pouvoir exprimer sa créativité qui est très importante.

 

L’élève à haut potentiel décrocheur

 

Ce profil est, également, difficile à remarquer car il ne correspond pas à l’image de l’enfant précoce. En effet, certaines particularités chez cet enfant peuvent vous interpeller.

  • Il est en colère envers les adultes et envers lui-même.
  • Ses réactions pour se défendre peuvent être parfois violentes.
  • Il a une mauvaise image de lui.
  • Il peut glisser vers la dépression.
  • Il s’isole.
  • Ses travaux sont inégaux.
  • Son attention est intermittente.
  • Ses résultats sont moyens voire médiocres.
  • Il est rejeté et raillé.
  • Il reste créatif.

élève à haut potentiel décrocheur

Du fait de sa posture et de son mal-être, son avenir et son épanouissement peuvent être fortement compromis. En effet, l’échec scolaire peut rapidement l’atteindre et il sera difficile pour lui de poursuivre une scolarité qui pourrait avoir du sens. De plus, il pourrait rapidement basculer vers le profil provocateur ce qui compliquerait encore plus ses relations avec autrui.

 

L’élève doublement exceptionnel

 

Cet enfant présente à la fois une précocité intellectuelle et un handicap comme un TDA/H², un TSA³ ou un trouble des apprentissages (ex : dyslexie, dysorthographie, dysgraphie…). C’est le plus difficile à identifier du fait de sa double particularité (l’une cache l’autre).

  • Il peut être perturbateur.
  • Ses résultats sont moyens et irréguliers.
  • Son estime de lui est faible.
  • Il peut être en colère.
  • Il ignore les causes de ses difficultés.
  • Ses capacités sont considérées comme faibles.
  • Son travail est irrégulier.

Il est souvent perçu comme bizarre voire stupide. De ce fait, les enfants peuvent le mettre à l’écart et le risque de harcèlement scolaire est élevé. Par ailleurs, les enseignants se focalisent uniquement sur ses difficultés et perçoivent trop rarement ses capacités intellectuelles hors norme qui sont intactes. Le risque est qu’il décroche et qu’il tende vers la provocation. Pour ces enfants, les résultats au test  WPPSI IV ou WISC V (en fonction de l’âge) sont souvent hétérogènes.

 

Conclusion

Un élève peut passer d’un profil à l’autre au cours de son évolution. Effectivement, rien n’est figé. Pour exemple, mon fils avait un profil à la fois brillant et discret au cours de sa scolarité en présentiel. Comme c’était un parfait caméléon qui cachait bien ses émotions à l’école, aucun enseignant n’a identifié sa surdouance. Toutefois, à un moment donné, il s’est mis à tendre fortement vers le profil décrocheur. C’est pourquoi, nous avons décidé de nous lancer dans l’instruction en famille afin de répondre au mieux à ses besoins.

Pour en savoir davantage sur ces 6 profils et obtenir des pistes pour aider votre enfant ou vos élèves, vous pouvez vous procurer le fascicule « Identifier et accompagner l’élève à haut potentiel intellectuel » sur le site « enfants précoces info ».

 

Cet article vous a été utile ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

 

¹ Source : « Identifier et accompagner l’élève à haut potentiel intellectuel » – Enfants Précoces Infos

² TDA/H : Trouble de l’Attention avec ou sans Hyperactivité

³ TSA : Trouble du Spectre de l’Autisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.